L’Union Africaine doit Sauver le Burundi en Urgence !

English version here: wp.me/p4ywYV-4S

La situation au Burundi devient de plus en plus grave. La police tire à balle réelle sur les manifestants, les milices armées par le pouvoir en place terrorisent les populations. 24,000 personnes ont déjà fui le pays y compris des maires des localités… Au moins 12 personnes ont déjà trouvé la mort des dizaines sont gravement blessées et plus de 600 personnes arrêtées et détenues dans des conditions inhumaines…

Hier, le vice-président de la Cour Constitutionnelle du Burundi Sylvère Nimpagaritse a dénoncé des pressions et menaces de mort sur sa personne dans le cadre de l’évaluation de constitutionalité de la 3eme candidature du président sortant, et a fui le pays.  Lors des délibérations de la Cour, alors que 4 membres sur 7 pensaient que le 3eme mandat est inconstitutionnel, la cour a reporté sa décision. Dès lors, les menaces de mort ont commencé de la part du pouvoir en place… Il est désormais claire que cette cour n’est plus crédible et personne ne dois plus prendre en compte sa décision.

L’Union Africaine doit vite se rattraper !  

Dans son communique du 28 Avril 2015, le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine s’est borné à « prendre note de la saisine de la Cour Constitutionnelle par le Sénat burundais pour l’interprétation de la Constitution du Burundi en ce qui concerne la recevabilité de la candidature du Président Nkurunziza pour réélection », en demandant aux parties prenantes burundaises de respecter la décision que prendra la Cour Constitutionnelle. La Présidente de la Commission de l’Union Africaine a pris la même position sur son compte Twitter quelques jours au paravent… J’avais déjà jugé cette position de faible et inefficace eu égard à la gravité de la situation sur le terrain étant conscient de la mainmise des autorités politiques  sur les institutions de l’Etat.  Ramener la solution Burundaise à la décision de la « Cour constitutionnelle c’est tout simplement paver la voie au coup d’état constitutionnel du Président Nkurunziza ; tout le monde connait cette pratique de certains pouvoirs africains.

Face à la gravité de la situation au Burundi, il ne suffit plus de demander  aux «parties prenantes de respecter la constitution et les accords d’Arusha». L’Union Africaine doit être claire en déclarant que le 3eme mandat est inconstitutionnel et contre les accords d’Arusha.

Je crois que L’Union Africaine a une influence certaine sur le Burundi, l’Union y a mené dans le passé, avec un certain succès des opérations de maintien de la   paix, l’Union y a investi ses hommes et ses ressources. Aujourd’hui,  l’Union Africaine doit éviter la tergiversation et être catégorique. Il n’est pas question de laisser une nouvelle guerre civile se déclencher au Burundi. Notre continent n’a pas de moyen pour la gérer. Nous avons déjà trop de problèmes à régler ; trop de défis à relever. La dernière guerre civile au Burundi avait fait 250,000 morts.

L’Union Africaine et le CPS devraient avoir demandé l’avis de leurs organes juridiques sur la constitutionalité du 3eme mandat au Burundi et en découdre une fois pour de bon. C’est une responsabilité historique. Hier, notre institution continentale a raté l’occasion de s’imposer au Burkina Faso jusqu’à ce que les citoyens Burkinabè aient chassé eux-mêmes leur dictateur. Aujourd’hui une nouvelle chance s’offre à l’Union Africaine  de se joindre au reste du monde pour isoler le Président  Nkurunziza.

Le risque d’un coup d’état au Burundi est très grand en ce moment. Il ne faut absolument pas en arriver. L’Afrique doit cesser de projeter l’image d’un continent aux méthodes brutales. Une isolation politique  et catégorique du Président Nkurunziza par l’Union Africaine pourra certainement le faire fléchir….

Le Conseil de Paix et de sécurité doit se réunir d’urgence  pour dénoncer l’entrave des autorités burundaise au fonctionnement de la Cour Constitutionnelle, se désolidariser de toute décision d’une Cour aux ordres du pouvoir politique et  déclarer le 3eme mandat inconstitutionnel et contre les accords d’Arusha.    

NB : Mes opinons sont absolument personnelles et n’engagent en rien mon organisation.  

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s