La Journée de l’Afrique 2015: De l’OUA… retour à l’OUA?

La Journée de l’Afrique est célébrée chaque année le 25 mai. Elle marque la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) le 25 mai 1963. Ce jour-là, les dirigeants de 30 des 32 Etats africains indépendants ont signé la charte fondatrice de l’OUA à Addis-Abeba, en Ethiopie. En 2002, l’OUA a été officiellement remplacée par l’Union africaine (UA).

Alors que les principaux objectifs de l’OUA étaient de débarrasser le continent des vestiges de la colonisation et de l’apartheid ainsi que de promouvoir l’unité et la solidarité entre les États africains, la nouvelle Union Africaine visait “une Afrique intégrée, prospère et en paix, tirée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique dans l’arène internationale ».

Nous pouvons donc conclure que l’OUA a atteint ses principaux objectifs en assurant la pleine indépendance politique du continent et en contribuant à éliminer l’apartheid en Afrique du Sud. Franchement parlant, l’OUA n’a jamais été question de démocratie ou la participation des citoyens. L’OUA était une organisation de dirigeants africains, dont la majorité avait pris le pouvoir par la lutte politique ou par la force.

Lors du Sommet l’Union Africaine à Lomé en 2000, lorsque le nouvel Acte constitutif de l’UA a été adopté, Alors que j’etais responsable du département « Formation Civique » de la radio national du Togo “Radio Lomé”, j’ai diffusé une émission radio intitulée “De l’Union des Chefs d’Etat à l’Union des Citoyens ». Je me souviens encore de l’excitation et du grand espoir des citoyens africains à faire partie d’une nouvelle organisation continentale qui vise la sécurité humaine, la prospérité, le développement et la participation citoyenne.

Comment se portent aujourd’hui l’Union africaine et ses États membres depuis sa mise en place en 2002 pour ouvrir les portes de la prospérité, la sécurité la paix,  la démocratie et les droits de l’homme sur notre continent? Les citoyens ont – ils véritablement eu la chance de participer pleinement? Quid de la mise en œuvre des principes clés qui assureront une Afrique démocratique, respectueux des droits de l’homme et des peuples, et, pouvant débloquer le potentiel du développement? Qu’y a-t-il de la gestion responsable de nos ressources humaines et naturelles pour le bénéfice du continent et de ses filles et fils ?

Aujourd’hui, quand je regarde le Burundi, la RDC, le Togo, l’Ouganda, le Congo, le Soudan, le Soudan du Sud, le Zimbabwe, la Libye, le Cameroun, la Gambie … pour ne citer que quelques-uns, ma question est la suivante: 15 ans après la Déclaration de Lomé, avons vraiment fait chemin vers  l’UA? Ou sommes-nous toujours en train d’osciller autours des pratiques de l’OUA?

Quand je me souviens que 40.000 citoyens africains ont péri dans la mer Méditerranéenne au cours des 15 dernières années (2000 morts depuis Janvier 2015) en essayant de fuir le continent, je me demande si nos dirigeants sont vraiment fiers d’eux-mêmes.

Quand je vois le Président Burundais jouer au football publiquement avec ses amis lorsque plus de 110.000 de ses con-citoyens, y compris les enfants non-accompagnés se perdent dans les collines cherchant  refuge dans les pays voisins, fuyant la persécution … et, au moment où la protestation  se poursuivait, la police tirant à balles réelles et des dirigeants de l’opposition assassinés dans la ville … ma question: Est-ce l’Afrique que nous voulons pour le 21e siècle?

34 des 54 pays africains sont appelés «pays les moins avancés” dans un continent très riche, quand au moins 1 milliard de dollars sortent illégalement  du continent sous la forme de flux financiers illégaux chaque jour par des multinationales avec la complicité  de leurs pays d’accueil et bien sûr aussi de notre propre leadership.

L’Afrique possède  plus de 90% des ressources de chrome dans le monde, 85% de sa platine, 68% de cobalt, 54% d’or, en plus d’importantes réserves de pétrole et de gaz. Notre continent abrite également  des dépôts d’uranium, de manganèse, de diamants, de bauxite et de phosphate en très grandes quantité et qualité.

Dans l’ensemble, lorsque je constate le silence et l’hésitation de nos institutions régionales et pan africaines pour hausser le ton et prendre des mesures concrètes, je me sens terriblement triste, j’ai honte de mon continent, et je suis révolté ….

La Journée de l’Afrique 2015 devrait être un moment de réflexion continental … Le 25 mai n’est observé comme un jour férié que dans cinq pays africains: le Ghana, le Mali, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe. Elle doit être une journée de réflexion et d’action continentale.

Le Sommet des Chefs d’État  de l’UA qui se tiendra en Afrique du Sud dans quelques semaines est une occasion pour nos dirigeants d’examiner  leurs responsabilités et de prendre des décisions audacieuses.

Cette année et l’année à venir (2016: Année de droits de l’homme) devraient être des années pour nouvelle révolution des citoyens africains. Les partenaires du monde entier doivent soutenir fermement Une citoyenneté active, y compris les actions pour revendiquer et obtenir des comptes des détenteurs du pouvoir et la mise en œuvre de nos valeurs communes. Sans cela, notre Agenda 2063 sera un document vide et un pur mensonge pour les générations futures.

Je crois fermement que si le système de gouvernance est amélioré dans le continent, l’Union africaine et ses communautés régionales commencent à jouer leur rôle pleinement et véritablement en mettant la pression sur les gouvernants nationaux en vertu des principes adoptés, les traités et conventions; si les citoyens y compris les jeunes sont mobilisés et solidaires  nous verrons un meilleur continent émerger dans quelques années.

Bonne Journée de l’Afrique !

NB : Mes réflexions sont absolument personnelles en n’engagent pas mon organisation.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s